Le Parc naturel régional du Luberon fait partie de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France. Il s’étend d’est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse et comprend trois « montagnes » : le Luberon oriental, le Grand Luberon et le Petit Luberon. Il abrite une faune et une flore d’une exceptionnelle diversité ainsi qu’un patrimoine architectural et paysager de grande valeur. Le Parc naturel régional du Luberon, c’est aussi un territoire vivant peuplé de 174 500 habitants, résidant dans 77 communes, dont les quatre villes d’Apt, Cavaillon, Manosque et Pertuis. Depuis 1997, le rôle essentiel du Luberon dans l’équilibre écologique régional et la valeur patrimoniale de ce territoire au plan international est officiellement reconnu par l’UNESCO. La charte du parc naturel régional, c’est le projet de développement durable élaboré pour le Luberon, un contrat signé par les collectivités territoriales concernées à l’issue d’une vaste concertation entre élus, forces vives, administrations et grand public.

Qu’est-ce qu’un Parc naturel régional ?

randonnées pedestre dans le parc naturel regional du Luberon
randonnées pedestre dans le parc naturel regional du Luberon

En France, un Parc Naturel Régional (PNR) est un territoire ayant choisi volontairement un mode de développement basé sur la mise en valeur et la protection de patrimoines naturels et culturels considérés comme riches et fragiles. En 2020, ils sont au nombre de 56, couvrent 15,5 % de la superficie de la France et concernent environ 6 % de la population. Les PNR sont chargés de mettre en œuvre des actions selon cinq missions : développer leur territoire en le protégeant, protéger leur territoire en le mettant en valeur, participer à un aménagement fin des territoires, accueillir, informer et éduquer les publics aux enjeux qu’ils portent, expérimenter de nouvelles formes d’action publique et d’action collective.

Ils ont été créés en France par un décret signé par le Général de Gaulle le 1er mars 1967. Son article 1er indique “qu’un territoire peut être classé en “Parc naturel régional” lorsqu’il présente un intérêt particulier, par la qualité de son patrimoine naturel et culturel, pour la détente et le repos des hommes et le tourisme et qu’il importe de le protéger”.

Découvrir le Parc naturel régional du Luberon

Le territoire du Parc

Il est constitué des communes ayant approuvé la charte du Parc et adhéré au syndicat mixte de gestion. Elles sont au nombre de 77 et couvrent des communes du Luberon nord et sud mais aussi de la vallée du Calavon et de la partie sud des monts de Vaucluse comme Gordes, Joucas, Roussillon ou Saint-Saturnin-lès-Apt, ainsi que les environs de Manosque et de Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence. Les villes les plus importantes sont : Cavaillon, Apt, Manosque, Pertuis et Forcalquier.

La charte du Parc

La charte du parc naturel régional, c’est le projet de développement durable élaboré pour le Luberon, un contrat signé par les collectivités territoriales concernées à l’issue d’une vaste concertation entre élus, forces vives, administrations et grand public.

La charte du Parc du Luberon est structurée selon 4 axes, qui traduisent les missions d’un parc naturel régional du Luberon.

  • Protéger les paysages, transmettre les patrimoines et gérer durablement les ressources naturelles.
  • Développer et ménager le territoire, en contribuant à la définition et à l’orientation des projets d’aménagement.
  • Contribuer au développement économique et social, en créant des synergies entre environnement de qualité et activité économique.
  • Assurer l’accueil, l’éducation et l’information, en favorisant le contact avec la nature, en sensibilisant les habitants aux problèmes environnementaux (et notamment les scolaires), pour partager le projet de territoire.

 Une cinquième mission vient renforcer ces 4 axes, à savoir : réaliser des actions expérimentales ou exemplaires et participer à des programmes de recherche et d’innovation.

Le massif du Luberon

Le Mourre Nègre, sommet du parc naturel regional du Luberon
Le Mourre Nègre, sommet du parc naturel régional du Luberon

Le massif du Luberon est un massif montagneux peu élevé, qui s’étend d’est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le département de Vaucluse, à l’intérieur du Parc naturel régional du Luberon, et qui fait partie du réseau des réserves de biosphère de l’Unesco. La première mention du massif est antérieure au début de l’ère chrétienne (Louerionos), la forme moderne “Luberon” est attestée à partir du XVIIIe siècle. Le massif, comprenant notamment les montagnes du Grand et du Petit Luberon, culmine à 1 125 mètres d’altitude avec son sommet arrondi surmonté d’une antenne relais, le Mourre Nègre.

Les communes du Sud Luberon qui adhèrent à la charte du parc

14 communes, sur 16, sont adhérentes du PNRL il s’agit de :

  1. Ansouis
  2. La Bastide-des-Jourdans
  3. La Bastidonne
  4. Beaumont-de-Pertuis
  5. Cabrières-d’Aigues
  6. Cadenet
  7. Cucuron
  8. Grambois
  9. Mirabeau
  10. Peypin-d’Aigues
  11. Saint-Martin-de-la-Brasque
  12. Sannes
  13. La Tour-d’Aigues
  14. Villelaure.

Reconnaissance internationale

En décembre 1997, le Luberon a été officiellement admis par l’UNESCO dans le réseau mondial des réserves de biosphère (MAB) avec comme structure de coordination le parc naturel régional du Luberon. La réserve de biosphère s’étend sur un territoire plus large que le Parc naturel régional, elle comprend, en effet, toutes les communes des communautés de communes de “Haute-Provence – Pays de Banon” et “Pays de Forqualquier – Montagne de Lure”, ainsi que la commune de Pertuis, le long de la Durance et comble les trous dans le périmètre du parc. Au total, 99 communes sont concernées par la réserve de biosphère. En 2004, le parc naturel régional du Luberon a été admis dans le réseau mondial des Géoparcs soutenu par l’UNESCO.

Comment contacter le Parc naturel régional du Luberon ?

Le Parc vous accueille et vous informe :

 À la Maison du Parc, à Apt (exposition permanente présentant différents aspects géographiques et humains du Luberon ainsi que les missions du Parc, musée de géologie, expositions temporaires, boutique et point info : excellente introduction pour une première approche avant de partir à la découverte de la région…)

  • À la Maison de la Biodiversité à Manosque (verger conservatoire de près de 400 variétés fruitières anciennes dans une ferme provençale qui accueille le grand public et les scolaires)
  • Sur les sentiers de découverte de la nature et du patrimoine, jalonnés de panneaux d’information pour des promenades d’une à deux heures accessibles à tous
  • Sur l’itinéraire touristique « Autour du Luberon à vélo » (235 km), par des petites routes tranquilles, balisées dans les deux sens, au cœur des plus beaux paysages du Luberon
  • Par ses publications, il vous fait partager ses connaissances dans des ouvrages “grand public”, pour une découverte en liberté, à votre rythme.

En découvrir plus sur le Sud Luberon

Vous souhaitez en apprendre plus sur le Sud Luberon ? Ne manquez pas alors de parcourir nos pages dédiées aux communes et au tourisme en Provence. Le département regorge de bonnes adresses et de sublimes paysages. Le Parc Naturel Régional est bien plus qu’un parc préservé, c’est aussi un lieu de vie et de partage incontournable en Provence.