Du haut de ses deux promontoires rocheux, Cabrières d’Aigues est un petit village du sud du Vaucluse accroché aux contreforts de la montagne du Grand Luberon. Grâce au départ du GR 92 sur sa place, il est le point de départ idéal pour randonner sur cette dernière, et atteindre son sommet, le Mourre Nègre. Il jouit d’une tranquillité toute provençale, à l’ombre des arbres centenaires qui bordent sa place, dans le bas du village. Celui que l’on appelle aussi « le village papillon », est seulement situé à 37 minutes en voiture d’Aix en Provence (33,5 km), 1 heure de Marseille (65 km) ou encore 1h30 mn d’Avignon (72 km). Le village de Cabrières d’Aigues ne manque pas d’atouts et de charme pour découvrir, à son rythme, le Luberon authentique !

localisation du village de Cabrières d'Aigues sur la carte

Un Village Papillon qui porte un nom de chèvre !

Protégée par le massif du Luberon, la commune est partiellement abritée du mistral. Son emblème est une chèvre, car elle tient son nom de l’occitan cabrièra, « étable ou parc à chèvres », de cabra, « chèvre », qui lui-même provient du latin capra, et « aigues » (l’eau). Cabrières-d’Aigues fait partie de le communauté de communes COTELUB et du Parc Naturel Régional du Luberon, c’est une commune rurale qui permet de rayonner sur toute la partie méridionale du Parc. À 2 km au Sud du village, se trouve le plus grand plan d’eau du Luberon, l’Étang de la Bonde, qui offre un cadre magnifique pour les moments de détente, de baignade et de pique-niques au bord de l’eau. Cabrières d’Aigues est un village pittoresque et magnifiquement conservé, où il fait bon flâner en toute saison. La commune compte 970 habitants, on les appelle les “Cabriérains“.

Cabrieres d'Aigues
Vue de Cabrières d’Aigues et du Mourre Nègre en arrière-plan

Le village et son histoire vaudoise

Cabrières d’Aigues fait partie des communes Vaudoises du Luberon. Au moment de la grande peste (1495), les pertes humaines de la population locale sont telles que les villages sont décimés. Le seigneur du lieu, Raymond d’Agoult, cherche à les repeupler mais peine à trouver des personnes qui acceptent une vie de pauvre paysan. Il se tourne alors vers les Vaudois, qui suivent l’idéologie de Pierre Valdo, un bourgeois ayant abandonné sa fortune pour prêcher la bonne parole. Les fondements de l’idéologie vaudoise sont l’humilité, le partage, la non-violence, et la pauvreté… En échange d’exemptions fiscales, les Vaudois vont donc accepter de repeupler les villages du Luberon, dont celui de Cabrières d’Aigues. Les 80 familles qui s’y installent en 1495 viennent toutes de la vallée de Freissinières, une commune française située dans le département des Hautes-Alpes. Mais le calme fut de courte durée, les catholiques « papistes » les considérèrent comme une population d’hérétiques, et ils furent persécutés. En avril 1545, le village de Cabrières d’Aigues fut incendié sur ordre du Capitaine Paulin de La Garde et de l’ancien Parlement d’Aix-en-Provence. Les survivants se réfugièrent au hameau de Saint-Jean-de-Robians. Cela dit, l’esprit de la Réforme perdura, et en 1682, les protestants de la commune furent recensés au nombre de 600.

Curiosités et Patrimoine

Le Bas-Relief de Cabrières d’Aigues

Trouvé au début du XIXème siècle par un agriculteur et mis en valeur par un notaire passionné d’archéologie, le bas-relief de Cabrières d’Aigues se trouve aujourd’hui au Musée Calvet d’Avignon. Il est composé de plusieurs blocs qui montrent une scène de halage (surement sur la Durance) d’une barque sans voile chargée de deux tonneaux de taille moyenne et d’amphores. À l’arrière se tient un homme debout, légèrement penché qui manie une rame à deux mains. Cette barque est halée par deux hommes, qui sont vêtus de la tunique romaine. Au second plan, sont entreposés plusieurs vases. Ce bas-relief apporte un éclairage complémentaire à ce que l’on connaissait déjà sur le commerce sur la Durance dans l’Antiquité : la Durance n’était pas seulement utilisée à la descente, elle était aussi utilisée à la remontée. Cette scène provient peut-être d’une stèle funéraire ornant le mausolée d’un vinarius, autrement dit, d’un marchand de vin. Le seul élément de datation se trouve dans l’analyse de ces amphores attribuées au IIe s. ap. J.-C.

L’Église Saint-Laurent

L’église date du XVIIème siècle, à l’époque elle dépassait davantage sur la place, car le nombre de pratiquants étant bien plus élevé, et l’on avait besoin de plus de place. Lors de sa restauration en 1974, on l’a réduite pour libérer de l’espace sur la place de l’Ormeau. À l’époque des travaux, une plaque datée de 1191 a été retrouvée. La population locale a alors pensé qu’il s’agissait de la date de construction et on a apposé cette plaque au mur à l’intérieur de l’église. Ce n’est que plus tard que l’on s’est aperçu que la plaque avait été lue à l’envers et que l’église datait bel et bien du XVIIème siècle : l’inscription lue correctement étant 1611. Ne manquez pas également de découvrir la fontaine de la mairie. Construite en 1874, elle est adossée au parapet du mur de soutènement de la place de l’Ormeau.

Le Temple Protestant et sa Statue

La statue devant le temple, hommage au peuple Vaudois

Il s’agit d’un temple protestant (les vaudois s’étaient par la suite ralliés aux protestants). Sur le côté du temple, on trouve une sculpture très intéressante notamment par sa symbolique : le socle est en pierre du Luberon et la pierre qui le surmonte vient des Alpes. Les Vaudois venant du briançonnais on comprend que c’est la pierre du Luberon qui accueille la pierre vaudoise. Il s’agit d’un hommage au peuple Vaudois, que l’on retrouve également à travers les trois dates sur le mur du temple :

10 mars 1495 : arrivée des Vaudois dans la commune

16 avril 1545 : massacre des Vaudois

29 avril 1995 : hommage rendu aux Vaudois avec cette sculpture

Rue de l’Invent

Cette rue se nomme ainsi car on y trouve des habitations avec des invents, constructions typiques du briançonnais ramenées dans le Luberon Sud par les Vaudois. Ce sont de petites avancées au-dessus des terrasses qui ont pour but de protéger de la pluie mais pas du vent, ce qui permettait de faire sécher les récoltes à l’abri. En remontant la rue de l’Invent vous pourrez accéder plus haut à l’escalier des fossiles.

L’Escalier des Fossiles : un ancien vestige

escalier des fossiles de Cabrières d'Aigues

Au nord de la commune, le coteau descendant sur « le Clos » a fait la joie de nombreux enfants qui allaient gratter à flanc de coteau pour découvrir des dents de squale ou des ossements (plus rares) et, bien sûr, des myriades de coquillages anciens (pecten, ostrea, …). Une réserve naturelle a été créée pour protéger ce site, ainsi que 27 autres sites géologiques de l’ère tertiaire qui se répartissent en 4 catégories : sites à vertébrés, insectes et végétaux fossiles oligocènes, dalles à empreintes de pas de mammifères oligocènes, sites à vertébrés de l’Éocène et du Miocène, sites à invertébrés du Miocène et du Pliocène. Depuis, il est interdit de toucher la falaise. Une fois l’escalier descendu, prenez à droite la Rue de la Petite Fontaine. Puis de nouveau à droite où vous trouverez une petite fontaine qui alimentait le moulin à huile juste à côté.

Le Moulin à Huile (privé)

Il a été aménagé dans une maison achetée par la communauté pour remplacer le moulin transformé en église paroissiale. Les volumes sont entièrement creusés dans le rocher. À l’intérieur, on trouve le moulin dans lequel on disposait les olives puis on attelait une mule qui marchait pour faire tourner le moulin et broyer les fruits. La pâte obtenue était ensuite placée entre des scourtins (sorte de paillasson circulaire d’environ 40cm de diamètre) que l’on empilait successivement (un scourtin/de la pâte… ainsi de suite) puis que l’on passait sous une presse pour récupérer l’huile. La fontaine que l’on voit à droite du moulin communique avec une autre petite fontaine. L’eau qui arrivait jusqu’ici servait soit à alimenter la fontaine, soit à alimenter le moulin. Au-dessus on aperçoit un trou : il s’agit d’un larmier (gouttière) qui acheminait l’eau jusqu’au moulin. Cette eau était ensuite portée à ébullition et versée sur les escourtins pour récupérer encore plus d’huile. L’huile ainsi obtenue était de moins bonne qualité, et était destinée aux pauvres et aux savonneries de Marseille. Aujourd’hui le moulin n’est pas ouvert au public, c’est lieu privé.

La Chapelle St Elzéar

Communément appelée la chapelle des « mille fleurs », elle est aujourd’hui privée. Ne restent que la croix, le clocheton et une ouverture avec un vitrail. Elle était autrefois l’église de la paroisse (fin XIIIème siècle). Après une histoire mouvementée, elle a été transformée en habitation, sauvée par le duc de Sabran (fin XIXème) qui la dédia à son ancêtre, Saint Elzear. Profitez du magnifique paysage avant d’entamer la redescente.

Le sentier Géologique

Vue sur Cabrières d'Aigues
Vue sur Cabrières d’Aigues depuis le sentier géologique

Au Nord de la commune en remontant le rue Serriere, découvrez le sentier géologique du village de Cabrières d’Aigues. Cabrières d’Aigues est un lieu favorable pour découvrir la géologie. Le sentier géologique a été conçu afin de répondre à quelques questions simples et vous donner de bons conseils : quelle est cette roche ? Quand et comment s’est-elle formée ? Quelle est l’origine des paysages ? Ici, le randonneur traverse plusieurs millions d’années, depuis l’océan de l’ère secondaire, à l’origine des calcaires du Grand Luberon, jusqu’à l’utilisation de ces mêmes calcaires par l’homme au XIXe s. Une belle découverte attend les promeneurs ainsi que les familles avec des enfants souhaitant en apprendre plus sur ces périodes fascinantes !

Que faire à Cabrières d’Aigues ?

Un conseil : si vous passez à Cabrières d’Aigues, ne manquez pas de vous rendre à la poterie Point Fusion, un atelier de céramique artisanale, tenue par Philippe et Sylvie Duriez. Depuis 1995, ils vous invitent à découvrir leur exposition à travers les collections de dessins, gravures, poteries traditionnelles, céramiques artisanales, sculptures ou encore de porcelaines… Une adresse pleine de couleurs parfaite pour une escapade en famille, avec ou sans enfants !

Pour visiter le village de Cabrières d’Aigues, rien ne remplace une visite guidée de Françoise Genoulaz, guide de l’Office de Tourisme. Elles sont réputées dans tout le Luberon pour leur grande qualité, vous y apprendrez tout sur l’histoire (en particulier sur les traces des Vaudois dans la commune), le patrimoine et même des anecdotes croustillantes des villages comme Cabrières d’Aigues, dont seule Françoise a le secret.

Côté sports et détente, Cabrières d’Aigues n’est pas en reste, puisque la commune est le point de départ de l’ascension de la montagne du Grand Luberon, vers son sommet le Mourre Nègre via le GR97. Des points de vue à couper le souffle vous attendent au sommet ! Les pêcheurs pourront aussi trouver leur bonheur à l’Etang de la Bonde, où sur les rives aménagées ou dans la colline avoisinante, le site ravira par sa beauté et sa tranquillité. Carte de pêche obligatoire. Obtenez vos permis de pêche au bureau de tabac de La Tour d’Aigues ou au Bar PMU de Villelaure. Et puis l’Etang de la Bonde est LE lieu de baignade incontournable du Luberon Sud, ses rives ont été aménagées sur une centaine de mètres, elles offrent des pelouses pour lézarder, des terrains de jeux pour s’amuser, des espaces de restauration… et l’eau du lac est à 25°C en été pour se baigner ! Un lieu magique pour s’amuser en famille avec les enfants.

Marché de producteurs et Saveurs locales

Au camping Les Chênes Verts, un petit marché de producteurs locaux trouve sa place tous les lundis soir de juillet/août, avec une dégustation de vin gratuite et des pizzas tous les soirs sauf le jeudi. Au centre de la commune, se trouve l’épicerie, qui est aussi une supérette multifonction avec du pain et des viennoiseries cuits sur place tous les matins, des fruits et légumes frais, des boissons…

Le restaurant bar de l’Ormeau s’ouvre sur un joli cadre provençal, qui a gardé son âme d’antan, et l’authenticité des communes du Luberon. C’est dans une ambiance conviviale où vous pourrez prendre un verre ou vous restaurer sur les terrasses ombragées par une magnifique treille, dès le printemps et par les belles soirées d’été. Au bord de l’eau, le snack de l’étang de la Bonde propose des grillades, salades, tartes salés et des pizzas. Vous pourrez apprécier le calme et la fraîcheur des soirées face à l’étang en famille ou entre amis. La buvette vous proposera de bons vins des vignobles du Luberon.

Le Domaine des Vaudois s’étend aujourd’hui sur une vingtaine d’hectares (3/4 vignes et 1/4 oliviers) de la commune de Cabrières d’Aigues dans un secteur de coteaux en terrasses d’argile et de calcaire exposées au Sud, constituant les contreforts du Luberon, à une altitude moyenne de 400 mètres. La dégustation des vins et de l’huile d’olive est possible au caveau situé au cœur de la commune, la visite des caves permet de découvrir des salles voûtées du XVIIe siècle ainsi qu’un puits creusé dans la roche calcaire de la première cave de vinification du Domaine. Vous pourrez aussi déguster les vins du Temps des Sages, l’une des plus petites caves coopératives du Luberon. Lieu de convivialité et d’excellence et de bons conseils, le caveau du Temps des Sages vous offrira une dégustation de ses meilleurs vins, souvent reconnus pour leur qualité dans les différents concours et guides spécialisés.

Top 6 des incontournables à faire à Cabrières d’Aigues

  1. Flâner dans les jolies ruelles du village
  2. Découvrir l’escalier des fossiles
  3. Randonner sur le sentier géologique au nord rue “Serriere”
  4. Admirer les jolies céramiques de Point Fusion Poterie
  5. Savourer des vins de qualité au Temps des Sages
  6. Se rafraîchir à l’Étang de la Bonde, situé à quelques kilomètres du village
Découvrir Cabrières d'Aigues dans le Sud Luberon

Excellente visite à Cabrières d’Aigues !

Vous aimez nos villages ?

Partez à la découverte des autres villages du Sud Luberon ! À 30 minutes d’Aix-en-Provence, visitez ces communes fleuries, de caractère. Des plaines, trésors insolites et authentiques vous attendent à chaque village. Entre vignes, forêt et lavande, les villages du Sud Luberon ne cessent de surprendre et de charmer par leurs marques du temps avec leurs châteaux impressionnants et leurs remparts, vestiges d’une époque révolue mais d’un Art de vivre transmis de génération en génération.

Cadenet

Le village de Cadenet, perché entre Pertuis et Lourmarin, offre une vue panoramique sur la Durance, le Luberon, la Sainte-Victoire […]

La Tour d’Aigues

Perché sur un rocher dans la partie Sud du Luberon, La Tour d’Aigues est un agréable village qui vous enchantera […]

Villelaure

S’arrêter dans le village de Villelaure, c’est découvrir en parcourant un dédale de ruelles, une multitude de maisons anciennes, des […]

Cucuron

Le village de Cucuron est certainement l’un des plus beaux villages du Vaucluse, une pépite qu’il faut prendre le temps […]