Arpentez les ruelles du village de la Bastidonne, admirez le lavoir couvert et l’église romane du XIIème siècle dans ce village tranquille et convivial. Découvrez les métiers de la ferme à l’Auberge du Grand Réal. Prenez le temps de déguster et de savourer des produits locaux. Le plateau de Saint-Julien, véritable forteresse naturelle, conserve les derniers vestiges d’un oppidum. Il fut occupé à l’âge de fer et pendant l’époque gallo-romaine. Situé à moins de 1,5 km du village et à 449 mètres d’altitude, c’est une promenade idéale, récompensée à l’arrivée par une vue imprenable sur la Sainte Victoire.

localisation du village de la Bastidonne sur la carte

Le Balcon sur la sainte Victoire

Petite commune rurale située au Sud du massif du Luberon, le village de La Bastidonne est remarquable par la simplicité de son architecture et sa construction dos au mistral. Il fait partie de le communauté de communes COTELUB et du Parc Naturel Régional du Luberon. En son cœur, une belle vue panoramique s’offre aux regards des curieux, tandis qu’à ses pieds les coteaux agricoles bien ordonnés et la forêt rafraîchissante parlent du travail et de la vie des hommes. À la frontière des Bouches du Rhône et du Vaucluse, la commune est parfaitement située pour découvrir la multitude des paysages de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Bienvenue dans le Sud ! Comptez 12 minutes en voiture (7 km) pour y accéder depuis la gare de Pertuis, 40 minutes de voiture (42 km) depuis la gare TGV d’Aix-en-Provence et 1h (58 km) en partant de Marseille. Deux routes départementales se croisent à la Bastidonne : la D972 et la D165. Un accès facile pour des vacances sereines dans un lieu calme ! On dénombre ici seulement 839 habitants. Peu de monde mais des personnes généreuses et souriantes qui ont l’art de l’accueil et du partage. Les habitants de La Bastidonne s’appellent les Bastidonnais. Suivez nos conseils pour tout découvrir de cette charmante commune !

vue depuis la chapelle st Julien - La Bastidonne 84120
Panorama sur la vallée d’Aigues du haut de la Chapelle St Julien | La Bastidonne (Vaucluse)

L’histoire du Village

Vers 1230-1231, un chevalier nommé Savaric fit ériger « La Bastide de Savaric ». Un village se forme peu à peu au pied de cette Bastide qui est, aujourd’hui encore, le symbole du village. À la fin du XIVème siècle, la seigneurie passa entre les mains du Seigneur de La Tour d’Aigues qui la conserva jusqu’en 1792. La Bastide de Savaric s’appela « La Bastidette » puis La Bastidonne de Savaric et enfin La Bastidonne à partir de 1790.

Curiosités et patrimoine

La rue des Ferrages

« Ferrages » signifie l’endroit où habitait le maréchal ferrant et, plus vraisemblable, « terrain humide » vouée aux plantes fourragères. A l’époque, La Bastidonne se limitait au cœur du village (situé en hauteur) et toutes les eaux usées s’écoulaient en bas du village, ce qui faisait de cet espace un terrain humide. Cette rue a toujours été un lieu de passage incontournable, jusqu’à la construction d’une route départementale D973 qui relie désormais le village aux communes de Pertuis et de Mirabeau. Les chevaux pouvaient d’ailleurs se reposer dans une grange qui se trouvait à l’actuel emplacement de la mairie.

L’Ecole-Mairie

En 1833, une loi rend l’instruction primaire obligatoire. Mais comment la municipalité peut-elle payer l’instituteur, le loger, louer un local pour les élèves et l’entretenir ? En 1844, le conseil municipal fait l’acquisition d’une maison qui abritera l’école et la mairie, les locaux sont à l’époque, très vétustes. En 1883, le village de la Bastidonne offre pour ses enfants une école de couture (de 1883 à 1895). Il est curieux de constater que les instituteurs sont payés de 900 F à 1200 F l’an, tandis que les institutrices ne perçoivent que 700 F à 900 F.

Dans le joli village de la Bastidonne, vous remarquerez en levant les yeux une poulie d’époque qui révèle la présence d’une ancienne grange. A l’étage, l’ouverture servait à faire passer à l’aide de la poulie le foin qui était stocké.

L’ ancienne Magnanerie

L'ancienne Magnanerie du village de la Bastidonne

“Le magnan” désigne une chenille en provençal. La magnanerie était le lieu où l’on faisait l’élevage du vers à soie. Cette maison typique du village de la Bastidonne est un bel exemple d’architecture rurale qui réunissait toutes les fonctions de la vie paysanne : habitation des hommes, abri des bêtes, tour carrée pour les pigeons (XVIIIème siècle). Aujourd’hui l’édifice est privé et habité par des particuliers.

À l’époque de la construction du village, les habitants étaient pauvres et utilisaient de petites pierres pour bâtir leurs maisons, qu’ils recouvraient ensuite d’un enduit (meilleure isolation). Les maisons enduites où l’on aperçoit de petites pierres de mauvaise qualité correspondent donc aux maisons d’époque, tandis que les façades ornées de grandes pierres apparentes appartiennent à des maisons récentes ou rénovées.

L’Eglise Romane Notre-Dame de Bonne Aventure

À peine plus grosse qu’une chapelle rurale (génoise et clocheton-mur à deux cloches). L’église romane du village de la Bastidonne date du milieu du XIIIème siècle (1240-1250). Comme le prieuré de la Tour d’Aigues, elle appartenait au chapitre de St Ruf de Valence. Elle devient église paroissiale en 1486 avec fonds baptismaux et cimetière.

À l’intérieur, on trouve un plafond en voûte plein cintre, ainsi qu’une abside semi circulaire (partie arrondie au fond du chœur). Les fonds baptismaux (vasque servant à recueillir l’eau du baptême) datent de 1496 et se situent au Nord-Ouest (opposés au chœur, orienté à l’Est vers Jérusalem). L’entretien de l’église a causé bien des soucis en raison de la pauvreté du village. L’église était très fréquentée jusqu’à la fin du XIXème siècle, elle servait de maison communale, de lieu de réunion et on s’y rendait pour la moindre cérémonie.

Église romane du XVIII siècle

La Place du Barri

« Barri » signifie « grand mur » en provençal, c’est donc le rempart du village de la Bastidonne. Comme chaque rempart délimitait une paroisse, le barri a fini par signifier le quartier. Lorsque l’on s’avance tout au fond de la place, sur la gauche on constate effectivement la présence d’un grand mur donnant sur l ‘Eglise. Cet endroit offre un panorama magnifique avec des paysages verts où l’on aperçoit entre autres les toits des maisons.

La Rue du Château

En haut des escaliers qui se situent en haut de la place du Barri se trouve des escaliers menant à la toute première Bastide de Savaric. Un édifice appartenant à la famille des Savaric, premiers à s’être établis ici, ce qui explique qu’ils aient donné leur nom au village. Il se transformera au fil du temps pour devenir (le 14 février 1790) La Bastidonne.

Le Lavoir

Ce lavoir de village n’a pas de date de construction connue. Il est abrité par une toiture et formé de deux bassins qui servaient à laver le linge et à s’approvisionner en eau pour les diverses tâches domestiques. Sa particularité réside dans la beauté de son double palinage (frise décorative en dentelle de bois) sur le devant. Il était alimenté par une source et le surplus s’écoulait dans les rues pour finir dans des bassins sous les maisons (eau réutilisée pour arroser les jardins…). L’eau a toujours été une préoccupation constante au cours des siècles. En 1834, l’eau de la fontaine ne coule presque plus. Les habitants doivent faire deux kilomètres pour avoir de l’eau. En 1835, les habitants adressent une lettre à Sa Majesté le Roi des français (Louis Philippe). Mais les choses ne s’arrangent pas. Le manque d’eau a été désastreux pour la population mais aussi pour les bêtes. La population de l’époque a donc mis en place un système ingénieux pour ne rien perdre de cette ressource vitale.

Profitez d’arpenter cette rue pour regarder autour de vous… Vous apercevrez de petites portes en rez-de-chaussée des habitations qui correspondent à l’accès aux sous-sols (où se trouvaient les bassins destinés à recevoir le surplus d’eau du lavoir). Vous pourrez ensuite redescendre par la première rue sur votre droite et constaterez la présence d’un système d’écoulement des eaux d’époque.

Que faire à La Bastidonne ?

La Colline et La randonnée de la Chapelle Saint-Julien

Randonnée La Bastidonne Chapelle St Julien
Vestiges de la chapelle St Julien

Le plateau de Saint Julien à La Bastidonne, véritable forteresse naturelle conserve les vestiges d’un oppidum (construction fortifiée située sur une hauteur) de grandes dimensions. Il fut occupé à l’âge de fer et pendant l’époque Gallo-romaine. Une chapelle dédiée à Saint Julien fut construite au XVIIème siècle avec un ermitage accolé à La Chapelle. Situé à moins de 1.5 km du village et à 449 mètres d’altitude, ce lieu constitue une promenade idéale. Pour le visiter, nous vous conseillons de partir du parking du Castellet à l’entrée oust du village de La Bastidonne. L’accès à la colline Saint-Julien s’effectue en 20 minutes à pied. Il s’agit d’une boucle de 4 km tracé “Chapelle Sud”. Il faut traverser le village à pied pour monter vers la colline Saint-Julien, en haut et à l’est de la commune.

Domaine Les Perpetus, tout près de la Bastidonne

Un petit conseil : Si vous êtes amateurs de vin, ne manquez pas de faire un crochet au Domaine des Perpetus. Situé sur la commune de la Tour d’Aigues, le domaine reste cependant tout proche de la Chapelle Saint Julien. Son vignoble et son oliveraie sont cultivés en agriculture biologique, pour produire des vins rosés, blancs et rouges et des huiles d’olive authentiques aux saveurs de la Provence. En été, le domaine organise “Les Estivales des Perpetus”, un moment convivial à vivre entre amis ou en famille autour d’un verre et de planches à partager.

Vous venez dans le Sud Luberon avec vos enfants ? Ne manquez pas de faire un arrêt dans l’air de jeux de La Bastidonne ! Elle est idéale pour une pause en famille avec plusieurs espaces adaptés à tous : toboggan, balançoires mais aussi terrain de pétanque, de basket et même de tennis ! Un espace très agréable et apprécié dans ce pourtant si petit village provençale.

L’atelier Lou Sarraïé de Toni Balenci

L’artiste peintre Toni Balenci vous invite à un moment d’évasion dans son atelier niché dans la campagne provençale. Profitez d’un échange privilégié et convivial avec l’artiste qui vous dévoile l’étonnante richesse de son univers artistique. L’artiste peintre partage son temps entre son atelier situé à La Bastidonne et Sartène, en Corse du Sud. Il expose régulièrement dans ces deux régions ainsi que dans une galerie parisienne. Sur rendez-vous.

Jour de marché et saveurs locales

De mai à octobre, dénichez sur les étales des beaux produits locaux et de saison ! Le marché du village de La Bastidonne “le marché Bastidoun” se déroule les samedis de 8h30 à 12h30 et quelques vendredis, de 18h30 à 21h30 en juillet et aout. Restez au courant des dernières actualités de la commune en suivant leur page Facebook !

Une très belle adresse se niche également à La Bastidonne, il s’agit de La Terrasse d’Olivier. Le chef, Olivier Brissy, vous accueille dans un cadre apaisant en plein cœur du village (tout près du parc pour enfants). Il propose une cuisine instantanée avec des produits de qualité, frais, de saison et locaux. En intérieur ou sur sa spacieuse terrasse ombragée et verdoyante vous dégusterez des menus raffinés. Sa botte secrète ? Des desserts surprenants, revisités qui twistent nos habitudes et émerveillent nos papilles. Petit bonus : des expositions régulières habillent les murs du restaurant. De quoi allier culture et gastronomie dans un cadre enchanteur !

Un peu plus excentré du village, se trouve également le Domaine du Grand Réal. Cet incontournable en Sud Luberon est en réalité une adresse mixte unique. Fondé par l’association dédiée à l’autisme de La Bourguette, le domaine fait travailler des personnes autistes ou polyhandicapées. Un pari difficile, accueillir dans un lieu paisible avec un personnel atteint de divers troubles pourrait sembler bien risqué. Mais au contraire, le travail de chacun et la bienveillance de l’équipe rend cette adresse tout à fait charmante. Une belle adresse pour se rassembler dans le calme de la campagne luberonnaise. La boutique du Grand réal à La Bastidonne est spécialisée dans la vente de : huile d’olive, vins AOP Luberon du domaine, fromages de chèvres, paniers bio produits et réalisés sur place. Petit bonus : vous pouvez également vous promener dans la ferme, vous apercevrez le moulin à huile traditionnel, qui est à votre disposition, pour les petits ou grands apports. Après la première pression, vous pourrez ainsi déguster l’huile de vos propres oliviers.

Top 6 des incontournables à faire à La Bastidonne

  1. Admirer l’église Romane du XIII siècle
  2. Flâner dans les ruelles typiques du village de la Bastidonne
  3. Randonner jusqu’à la Chapelle Saint Julien, admirer les vestiges et les panoramas de la vallée
  4. Savourer un excellent repas à La Terrasse d’Olivier
  5. S’émerveiller devant la ferme du Domaine du Grand Réal, savourer leurs fromages et leurs vins
  6. Vivre une soirée conviviale au Domaine des Perpetus, faire la fête dans les vignes !
La Bastidonne : que voir que faire

Excellent séjour dans le village de La Bastidonne !

Vous aimez nos villages ?

Partez à la découverte des autres villages du Sud Luberon ! À 30 minutes d’Aix-en-Provence, visitez ces communes fleuries, de caractère. Des plaines, trésors insolites et authentiques vous attendent à chaque village. Entre vignes, forêt et lavande, les villages du Sud Luberon ne cessent de surprendre et de charmer par leurs marques du temps avec leurs châteaux impressionnants et leurs remparts, vestiges d’une époque révolue mais d’un Art de vivre transmis de génération en génération.

Cadenet

Le village de Cadenet, perché entre Pertuis et Lourmarin, offre une vue panoramique sur la Durance, le Luberon, la Sainte-Victoire […]

Sannes

Au milieu d’un univers marqué par l’omniprésence du vignoble, Sannes, presque invisible, est l’un des plus petits villages du Luberon. […]

Peypin d’Aigues

Peypin d’Aigues ne se limite pas au seul village. Il se différencie des autres par la richesse architecturale de ses […]

Saint-Martin-de-la-Brasque

Le village de Saint-Martin-de-la-Brasque s’anime chaque dimanche de mai à octobre avec sonmarché paysan. Perdez-vous dans ses ruelles, vous allez […]