La Provence est la première région apicole de France, avec près de 165 000 ruches exploitées par 4 500 apiculteurs. Dans le Luberon, la production de miel est omniprésente, les ruches sont implantées un peu partout dans le Parc naturel régional. Les abeilles butinent ainsi une grande variété de fleurs, des plus communes aux plus rares, dont les floraisons s’étalent pendant une grande partie de l’année. Le miel fait partie des produits du terroir provençal, aux multiples bienfaits, et se déguste crémeux, liquide ou complètement cristallisé selon les goûts. Suivez nos conseils pour découvrir les apiculteurs du Sud Luberon, et apprécier ce produit entièrement naturel à sa juste valeur !

Une situation géographique idéale pour l’apiculture

apiculture-Luberon-miel
Fleurs de lavande, nectar idéal pour les abeilles et réaliser un miel d’exception

Le massif du Luberon offre aux abeilles un territoire privilégié pour la production de miel, la flore naturelle située dans le Parc naturel régional étant d’une très grande variété, avec une période de floraison très étendue. Le miel est avant tout la nourriture des abeilles, qu’elles entreposent en prévision des périodes moins favorables et qu’elles consomment tout au long de l’année.

Comment est fait le miel ?

Les abeilles qui produisent le miel (Apis mellifera) sont des abeilles domestiques, aussi appelées « abeilles mellifères ». Il s’agit d’un insecte de la famille des Hyménoptères. Elles vivent en colonies de plusieurs milliers d’individus, dans des ruches. Les tâches sont réparties entre les abeilles selon leur caste : ouvrières, faux-bourdons et reines. Seules les abeilles ouvrières récoltent le pollen et élaborent ce produit apicole. Elles ne peuvent récolter le nectar (suc secrété par les plantes et constituant la matière première) que sur certaines fleurs qui sont dites mellifères.

L’apiculture du Luberon est donc l’élevage des abeilles, afin de récolter le miel. Selon les régions du monde, le miel présente des origines à la qualité et la traçabilité différentes. Tous ne se valent donc pas, et il convient de s’assurer de leur qualité. En effet, le miel est classé comme le 6ème produit qui risque le plus de faire l’objet de fraude alimentaire après l’huile d’olive, les poissons, les aliments biologiques, le lait et les céréales. Pour être vendu sous la dénomination « miel », aucune substance (autre que du miel) ne peut être rajoutée. Le miel est à l’état de produit fini dans la ruche, c’est-à-dire que c’est un produit dit « primaire » (sans transformation). Même sa composition, comme la teneur en fructose et glucose, en saccharose, en eau, est réglementée.

Certains miels sont issus en grande partie d’une seule variété de fleurs, on parle de « miel monofloral », et les autres sont dits polyfloraux. Le miel est composé en moyenne de 80% de sucres, de 17% d’eau, et de 3% d’éléments divers comme, entre autres, des minéraux, des protéines et des vitamines. On peut compter jusqu’à 20 sucres différents dans un miel mais les plus représentés sont le fructose et le glucose (30 à 35% chacun).

Pourquoi le miel est-il crémeux ?

Vous vous demandez pourquoi il existe différentes textures dans le monde de l’apiculture ? En effet, certains miels sont crémeux, d’autres liquides, et d’autres encore assez durs. Mais tout cela n’a rien à voir avec sa qualité. La première raison qui explique la différence de texture d’un miel, est sa teneur en glucose. C’est le glucose qui cristallise. Un miel très riche en glucose est susceptible de cristalliser plus vite et de devenir crémeux. Plus un miel est fort en glucose, plus il cristallisera rapidement. À l’inverse, plus la teneur du miel en fructose est forte, moins vite il cristallisera, plus longtemps il restera liquide. Par ailleurs, la texture du miel est également fonction de ses conditions de conservation : au réfrigérateur, il cristallisera plus vite qu’à température ambiante.

Tous les miels sont liquides à la récolte, à l’exception des miels de bruyères. Certains produits de l’apiculture du Luberon, comme le miel d’acacia, le restent d’ailleurs assez longtemps. Parmi les miels riches en glucose et susceptibles de devenir crémeux, on trouve le miel de lavande, typique du Luberon. Si le miel liquide signifie qu’il est de récolte récente, un miel dur est un gage de qualité car sa teneur en eau est faible. Les miels cristallisés se conservent plus longtemps, ce qui en fait des miels de qualité. Dans une cuillère de miel, environ 200 substances nutritives différentes renforcent votre santé. Qu’ils soient liquides ou crémeux, tous les miels sont de véritables concentrés d’énergie et contiennent moins de calories que le sucre raffiné.

Les producteurs de miel du Luberon

Ils sont apiculteurs professionnels depuis des années et installés au pied du Luberon. Souvent bio, ils élèvent des centaines de milliers d’abeilles et possèdent des ruches de toutes les couleurs. Dans chaque ruche il y a 50 000 à 80 000 abeilles et une seule reine par ruche qui pond 1500 œufs par jour…

Dans le Luberon, la palette va des miels doux et clairs aux parfums subtils (acacia, tilleul) aux miels fruités, corsés et ambrés (bruyère, lavande, lavandin, thym, romarin, cèdres). Le romarin est la première plante à fleurir dans l’année, au mois de janvier ou février, ses fleurs bleues sont aussi jolies que parfumées. Puis, un peu plus tard, au mois de mai, c’est au tour du thym de fleurir. Puis vient la lavande fin juin, début juillet, qui embaume toute l’atmosphère à proximité des champs. Parmi les nombreux miels que vous trouvez chez les apiculteurs du Luberon, en voici quatre qui sont particulièrement qualitatifs quand ils proviennent du Luberon.

Voici la liste de tous les producteurs de Miels – Luberon apiculture :

Comment choisir son miel ?

Pot de miel sur les stands de marché
Pot de miel sur les stands de marché

Le miel de thym

Le miel de Thym est un miel réputé pour sa saveur unique et son odeur puissante et agréable. Il est également reconnu pour ses bienfaits sur la gorge et pour son pouvoir cicatrisant. L’une des propriétés pour lequel il est reconnu est son pouvoir antiseptique. Le miel de thym est fortement utilisé pour la prévention des maladies infectieuses, respiratoires et digestives. Il aurait également un effet tonifiant et revigorant, ce qui le rend idéal en cas de grippe.

Le miel de romarin

Le romarin pousse à l’état sauvage dans le Luberon, sur des terrains ensoleillés, arides et rocailleux. Ses fleurs bleues attirent les abeilles qui transforment leur nectar en un miel fort apprécié. Le miel de romarin, connu également sous le nom de miel de Narbonne, est un miel monofloral qui a réussi à gagner ses lettres de noblesse depuis l’époque romaine.

Il était réputé être le meilleur des miels par les Romains. Finement granuleux, de couleur claire et au parfum balsamique, il est un excellent stimulant, conseillé très souvent aux bébés, aux personnes stressées ou fatiguées. En effet, il est riche en oligoéléments, tels que le fer, le calcium, le cuivre et le bore, et il stimule le foie en augmentant la production de la bile et son évacuation par le biais du foie. De ce fait, il agit positivement sur l’estomac et stimule la fonction des intestins et permet une meilleure digestion. On le retrouve très régulièrement dans la cuisine, que ce soit ceux des amateurs comme des professionnels.

Le miel de lavande

Le nectar de la fleur de lavande sert à la production d’un miel de qualité, aromatique, très apprécié. C’est un miel emblématique de la région PACA et du Luberon en France, car il est essentiellement produit dans les Alpes de Haute Provence et le Vaucluse. De texture onctueuse, au goût délicat et au parfum très agréable, le miel de lavande est en fait issu du butinage de plusieurs espèces de cette plante aromatique : la lavande vraie, l’aspic et le lavandin. C’est un produit naturel antirhumatismal, antispasmodique, antiseptique et anti-inflammatoire. Il calme la toux et aide à soigner les brûlures, la bronchite, l’angine, la grippe, les plaies infectées, ou encore l’hypertension artérielle. Le miel de lavande est également efficace pour lutter contre l’insomnie.

Le miel de garrigue

La garrigue (du provençal “garriga”) est composée de plantes méditerranéennes proche du maquis. En plus du thym, du romarin et de la lavande, ce miel est issu d’une grande variété de fleurs et de plantes mellifères : la bruyère blanche, la ronce, le trèfle blanc, l’asphodèle, la sarriette, l’origan et la buplèvre, des plantes emblématiques du Luberon.

Les distributeurs de miel du Luberon

Les miels du Luberon sont à retrouver dans la plupart des épiceries, boutiques et certaines boulangeries de la région, mais aussi sur les marchés hebdomadaires et les marchés de producteurs du Sud Luberon.

En découvrir plus sur le Sud Luberon

Le Sud Luberon n’a pas fini de vous faire saliver ! Le miel est loin d’être le seul avantage de la région et il serait bien dommage de passer à côté des amandes fraîches ou encore des cerises du Luberon. Nous vous invitons à découvrir l’ensemble de nos produits locaux. Ici, les moulins d’huiles d’olive vous ouvrent leur porte et vous confident tous leurs secrets. Les lavandes se sentent en champs de fleurs mais se savourent également en sirops pour l’apéritif et la truffe, véritable art ancestral se dévoile toute l’année !